Posted on July 27 2013

Un adolescent se tue dans un accident de ski à La Plagne Agé de 15 ans, il a heurté un arbre en bordure de piste après avoir sauté sur une bosse. Un skieur de 15 ans est mort mercredi 20 février dans la station de ski de La Plagne (Savoie) après avoir quitté la piste et percuté un arbre qui se trouvait en bordure, a-t-on appris auprès de la station. L'adolescent, originaire des Bouches-du-Rhône et qui était en séjour avec l'association UCPA, a sauté sur une bosse sur une piste bleue (niveau moyen) située dans la forêt, avant d'être projeté en dehors de la piste, selon la même source.Le jeune homme, équipé d'un casque, se trouvaitavec trois amis lors de cette sortie "libre".Les secours arrivés rapidement sur place n'ont pu que constater le décès. "Il semblerait que la vitesse soit un des facteurs de l'accident", a ajouté le Peloton de gendarmerie de haute montagne de Courchevel, précisant que le jeune homme avait été projeté sur "plusieurs mètres".Le centre de loisirs organise des séjours pour adolescents encadrés durant toute la semaine par des professionnels de la montagne à l'exception d'une journée, selon la même source. sac louis vuitton 2013
Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de La Plagne.Vendée : deux hommes meurent happés par une machine dans une scierie Ce terrible accident du travail s'est produit samedi matin, à Sainte-Florence, au nord-est de La Roche-sur-Yon. Deux hommes ont trouvé la mort dans une scierie de Sainte-Florence (Vendée) samedi 16 février. Ils ont étéhappés par une machine automatique alors qu'ils en effectuaient la maintenance, a indiqué lundi le procureur de la République de La Roche-sur-Yon. Ce derniera réclamé une expertise de la machine en cause.Samedi vers 6h30, les deux hommes, un responsable maintenance de l'entreprise âgé de 38 ans et un salarié d'une entreprise sous-traitante de 32 ans, ont déclenché la machine en passant devant une cellule photoélectrique. Ils sesont fait happer et "compacter" par cette machine automatique qui sert à traiter les déchets de la scierie, avant d'être "transformés en copeaux", selon l'AFP. louis vuitton femme Selon la direction de la société Piveteau, qui emploie 350 personnes, il s'agit du premier accident mortel depuis la création de l'entreprise en 1948.Le parquet a demandé le passage d'un expert pour examiner la machine, à l'arrêt depuis samedi et placée sous scellés, afin de décider de son éventuel redémarrage.VIDEO. Le père "privé d'enfant" a passé une troisième nuit sur sa grue à Nantes Le père divorcé, retranché depuis vendredi dans une grue à Nantes pour réclamer le rétablissement de son droit de visite sur son fils, a annoncé lundi qu'il allait descendre après la réunion d'associations avec la ministre de la Justice, prévue cette semaine. "Je vais descendre", affirme-t-il."Sauf si vraiment il y avait des imprévus pour d'autres raisons."Le père divorcé, retranché depuis vendredi dans une grue à Nantes pour réclamer le rétablissement de son droit de visite sur son fils, a annoncé, lundi 18février, qu'il allait descendre après la réunion d'associations avec la ministre de la Justice prévue cette semaine. sacoche louis vuitton pas cher
Déjà dimanche en fin de journée, Serge Charnay, ce père de 42ans qui ataguéen haut de la grue "sauver les enfants de la justice" et dessiné un cœur,avait fait savoir qu'il n'avait pas l'intention de redescendre avant une réunion prévue cette semaine entre la ministre de la Justice, Christiane Taubira, de la Famille, Dominique Bertinotti, l'association SOS Papa et d'autres organisations de défense des droits des pères.Le préfet de Loire-Atlantique a également déclaré dimanche que les autorités renouvelaient leur proposition permettant au père de déposer lundi matin "une requête express au tribunal pour réexaminer sa situation". "Un avocat sera à sa disposition au tribunal", a assuré le préfet. En même temps que cette proposition, de l'eau et des vivres lui ont été montés. Unp re divorc est retranch dans une gruepour r clamer le r tablissement de son droit de visite sur son fils, le 17 f vrier 2013 Nantes . Un père divorcé monte sur un aqueduc de Montpellier Il est resté plus de deux heures sur un monument de la ville pour protester contre les conditions de garde de sa fille. Les récentes actions de pères divorcés, montés sur des grues à Nantes, semblent en avoir inspiré d'autres.
http://lancelpslv.blogs.experienceproject.com/1928812.html
http://blog.ifeng.com/article/29429943.html
http://lancelpslv.exblog.jp/18186486/

Comment on this post
Share this blog Facebook Twitter Google+ Pinterest
Follow this blog